Actualités

Objectif Tokyo… avec escale (Vendredi 3 Mars 2017)
 

Camille Lecointre, médaillée de bronze aux Jeux Olympiques de Rio, prépare sa troisième Olympiade, objectif Tokyo en 2020. Mais avant de se lancer dans ce projet sportif, l’athlète brestoise se consacre pour quelques temps à un projet plus personnel…

 

Après une année 2016 auréolée de victoires – médaillée de bronze en voile 470 aux Jeux Olympiques de Rio, Championne du Monde, 1ère au classement mondial de 470 – Camille Lecointre s’apprête à prendre quelques mois de repos pour pouponner, la sportive brestoise attend son premier enfant.

Une parenthèse enchantée dans un programme qui reste chargé. Camille se prépare déjà pour Tokyo 2020. La navigatrice rempile pour une 3e olympiade en 470, son support de prédilection. Si Camille n’a pas encore choisi sa co-équipière elle a toutefois débuté les entrainements et sa préparation physique au Pôle France Voile de Brest.

Pas de répit pour la future maman

En attendant l’heureux événement, Camille Lecointre est l’invitée de la 3e édition du Sport Stratégie Day le 8 mars prochain, Journée de la Femme. En compagnie de nombreuses personnalités – sportives, journalistes, membres des fédérations françaises de sport - elle participera à cette journée exceptionnelle organisée autour du thème Le sport féminin est-il l’avenir du sport ? Lors d’une table ronde, Camille parlera plus particulièrement des démarches spécifiques de financement du sport féminin, et de la difficulté pour les athlètes féminines de trouver des sponsors et avoir un salaire fixe.

Toujours dans le but de soutenir le sport féminin, notre championne brestoise sera au départ de la Women’s Cup le 10 mars pour porter un projet sportif unique. Avec son équipage elle participera à une régate 100 % féminine et solidaire qui soutient l’ONG Plan et son programme « Because I’m a Girl ».

En parallèle de ses entrainements sur l’eau au premier semestre Camille Lecointre, qui fait partie de l’Armée des Champions, prépare son diplôme de professorat de sport. Elle passera son premier examen en juin. Un titre de plus, celui de professeur, qui lui permettra, une fois obtenu, de penser sereinement à une future reconversion.



Retour